Le puits canadien

Le puits canadien: une climatisation naturelle

 

La terre à deux mètres de profondeur, a une température pratiquement constante tout au long de l'année, elle varie entre 10 et 18°C selon les saisons alors que l'air extérieur peut varier de -5°C à +35°C dans la plupart des climats français.

Dès l'Antiquité, de nombreuses civilisations, en particulier les romains, se servaient de cette technique naturelle pour climatiser leurs habitations. Ils construisez un tunnel sous la maison, l'air circulant dans ce tunnel était rafraichi puis distribué dans le logement.

Le puits provençal ou le puits canadien

Le puits provençal ou puits canadien sont deux noms donnés à un même procédé qui est une version moderne (donc améliorée) de la technique utilisée par les romains.

De nos jours, le puits canadien consiste à faire passer de l'air dans des tuyaux enterrés entre 1,50 et 2 mètres dans le sol et de distribuer cet air, grâce à une VMC (Ventilation Mécanique contrôlée), dans l'habitation pour la climatiser.

Shéma de principe

Schéma de principe d'un puits canadien
Schéma de principe d'un puits canadien
  1. Entrée d'air du puits canadien : choisissez de préférence une entrée aérienne (50 cm à 1 mètre), équipée d'un chapeau. Prévoir également de l'équiper d'un système de filtre (poussière, pollen, petit animaux et insectes). Il ne faut pas installer l'entrée d'air en bord de route (pollution, etc...) ni à coté d'une source d'odeur (fosse septique, etc...).
  2. Conduit d'air : Utiliser un tuyau d'environ 50 mètres de long et d'un diamètre de 150 mm environ. La matière composant le tuyau devra être inerte (odeur, etc..), parfaitement lisse à l'intérieur (pour éviter la stagnation de l'eau de condensation dans le tuyau du puits canadien qui serait propice aux développements des bactéries), résistante à la pression de la couche de terre qui l'entourre et bonne conductrice calorifique. Le tuyau du puits canadien devra avoir une pente de 2 à 3° dans le sens du flux d'air, afin d'évacuer l'eau de condensation. Pour un besoin d'air plus important, utilisez deux tuyaux de 150mm au lieu d'un tuyau de 300mm, cela procurera un meilleur échange thermique avec le sol. Dans les sols où la présence de radon a était détecté, utilisez un tuyau d'un seul tenant.
  3. Siphon : Le siphon sert à évacuer l'eau de condensation. C'est aussi la partie la plus profonde du puits canadien. Il existe plusieurs versions de siphon.
  4. Centrale de distribution de l'air : Présentation de la centrale plus bas.
  5. Arrivée de l'air dans la maison : De simples aérateurs en plastique suffisent. Pensez à bien isoler les tuyaux qui les alimentent.
  6. Air a évacué : Il doit passer par la centrale d'air.
  7. Evacuation de l'air vers l'extérieur.

Implantation d'un puits canadien

 

Implantation d'un puits canadien
Schémas d'implantations d'un puits canadien sur un terrain
  1. Sur de très grand terrain, profitez de sa longueur pour installer un tuyau droit, le deuxième ne sert que si vous avez un grand volume à traiter.
  2. Sur un petit terrain avec un côté mitoyen vous pouvez faire serpenter le tuyau dans le jardin, de préférence en un seul morceau (sans raccord).
  3. Sur un petit terrain sans côté mitoyen, vous pouvez le placez autour de la maison, mais au moins à deux mètres des fondations (afin d'éviter l'échange thermique avec la maison).

VMC : centrale de distribution de l'air

Centrale de distribution d'air (VMC)
Schéma de fonctionnement de la centrale de distribution d'air

La centrale de distribution d'air est composée d'un ventilateur, d'un échangeur thermique air-air, et d'un mécanisme permettant de modifier les flux d'air selon les saisons.

  1. Position été : Le flux d'air venant du puits canadien est directement envoyé dans la maison. Le ventilateur est réglé sur sa puissance maximale, environ 300 à 400 m3/heure.
  2. Position hiver : Avant d'être envoyer vers le maison, le flux d'air passe par un échangeur thermique. Une partie des calories de l'air sortant de la maison, est récupéré par l'échangeur thermique puis il est renvoyé dans la maison. Le ventilateur est alors réglé sur une position intermédiaire, environ 100 m3/heure.
  3. Position printemps et automne : Le puits canadien doit être neutraliser, l'air venant du puits est renvoyé directement hors de la maison. Le ventilateur est réglé sur sa position minimale, quelque m3 de l'heure. Le système maintenue en marche, garantie une bonne aération du puits canadiens.

    Vous avez pu le voir, le puits canadien est un procédé simple et écologique pour climatiser sa maison. L'été, la consommation électrique est minimale, juste de quoi faire tourner le ventilateur. En hivers un chauffage est quand même nécessaire, mais il est plus économique de chauffer une maison, avec un air venant d'un puits canadien à environ 15° alors qu'il fait 0° dehors.

Demande de devis gratuits