Le chauffage central

Dans le chauffage central, la chaleur est produite en un seul endroit : par une chaudière, des capteurs solaires thermiques ou une pompe à chaleur. Elle est ensuite distribuée par un réseau relié à des émetteurs de chaleur.

Chauffage central

Une installation de chauffage central à eau chaude comprend une production de chaleur (ici, une chaudière), une distribution (des canalisations) et des émetteurs (ici, un plancher chauffant et des radiateurs).

La production de chaleur en chauffage central

 

Les chaudières

Les chaudières au fioul ou au gaz ont fait depuis vingt ans de gros progrès. Elles consomment moins, en particulier les chaudières à haut rendement (basse température et à condensation).

Chaudière au sol

Comme une voiture, que l’on change en moyenne tous les cinq ans, une chaudière doit être remplacée tous les quinze ans environ. Avec une chaudière neuve et moderne, vous ferez des économies et vous polluerez moins (30 % de CO2 en moins pour une chaudière au fioul, 15 % en moins pour une chaudière au gaz).

Les chaudières au bois sont devenues plus performantes et ont elles aussi droit à un crédit d’impôt. Les chaudières manuelles les plus efficaces sont celles à combustion inversée et surtout celles à tirage forcé ou chaudières « turbo ». Les chaudières équipées d’une alimentation automatique (bois déchiqueté, granulés) ont un rendement particulièrement intéressant. Le label « Flamme Verte » octroyé à certains appareils de chauffage au bois est une garantie de qualité.

Pour en savoir plus sur les chaudières au gaz

Pour en savoir plus sur les chaudières au fioul

Pour en savoir plus sur les chaudières électrique

Pour en savoir plus sur les chaudières bois

Pour en savoir plus sur les chaudières biomasse

Les capteurs solaire

Les capteurs transforment l’énergie solaire en chaleur. Celle-ci est transférée à un fluide caloporteur.

Deux cas peuvent se présenter :

- Le fluide circule dans des tubes noyés dans une dalle de béton qui sert à la fois de stockage et d’émetteurs de chaleur : c’est la technique du « plancher solaire direct ».

- Le fluide réchauffe l’eau d’un réservoir qui alimente un circuit classique de chauffage central.

Chauffage solaire

La surface de capteurs solaires nécessaire est de 10 à 15 % de la surface à chauffer. Ce système fournit aussi l’eau chaude sanitaire. Son entretien régulier garantit le maintien de ses performances.

Un système d’appoint (chaudière, émetteurs électriques, poêle à bois, etc.) est nécessaire pour pallier les insuffisances de rayonnement solaire. Il peut être indépendant ou couplé à la partie solaire de l’installation. Dans ce cas, la mise en route et l’arrêt de l’appoint sont gérés par une régulation, en fonction de l’ensoleillement, de la demande de chauffage ou d’eau chaude sanitaire.

Le chauffage solaire couvre de 25 à 60 % des besoins de chauffage. En réduisant le recours aux énergies classiques (électricité, fioul, gaz), il limite les rejets de polluants et de gaz à effet de serre. C’est un investissement important, mais qui bénéficie d’aides financières intéressantes. Il se révèle économique à l’usage.

Pour en savoir plus sur le chauffage solaire

Les pompes à chaleur (PAC)

 

Une PAC prélève de la chaleur du sol du jardin, de l’air ambiant ou de l’eau d’une nappe et utilise cette chaleur pour le chauffage du logement. Son fonctionnement peut être inversé : la PAC est alors dite réversible et assure le rafraîchissement du logement en été.

Les PAC ont besoin d’électricité pour fonctionner. Leur coefficient de performance (COP) traduit le rapport entre l’énergie thermique qu’elles fournissent et l’électricité qu’elles consomment. Ainsi, une PAC de COP 3 fournit 3 kWh de chaleur en consommant 1 kWh d’électricité. C’est un équipement économique à l’usage, qui limite les rejets polluants et de gaz à effet de serre. Il nécessite une maintenance régulière, pour contrôler l’étanchéité du circuit frigorifique et maintenir la performance.

Pompe à chaleur aérothermique

Pompe à chaleur aérothermique

Les pompes géothermiques (à capteurs horizontaux ou verticaux, ou sur eau de nappe) sont très efficaces mais plus difficiles à mettre en place que les pompes aérothermiques (pompes air/air, pompes air/ eau). Le rendement de ces dernières est moins bon et elles nécessitent souvent un autre système de chauffage en complément. Des aides financières intéressantes peuvent aider à l’installation de certaines PAC.

Pour en savoir plus sur les pompes à chaleur

Pour en savoir plus sur l'aérothermie

Pour en savoir plus sur la géothermie

La distribution en chauffage central

Elle véhicule l’eau de chauffage depuis son lieu de chauffe jusqu’aux émetteurs de chaleur. Elle est constituée de canalisations en cuivre, en acier ou en polyéthylène. Ces canalisations peuvent être apparentes ou dissimulées dans les planchers, les cloisons, les plinthes. Elles doivent être soigneusement calorifugées dans les locaux non chauffés pour éviter le gaspillage de chaleur. Leur dimensionnement et leur pose sont une affaire de spécialiste.

Pour en savoir plus sur le chauffage central

Demande de devis gratuits