L'isolation

De nombreuses raisons d’isoler votre maison

 

L’isolation thermique permet à la fois de réduire vos consommations d’énergie de chauffage et / ou de climatisation et d’accroître votre confort.

Mais ce n’est pas tout : l’isolation est également bénéfique pour l’environnement car, en réduisant les consommations, elle permet de préserver les ressources énergétiques et de limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Ainsi, l’isolation thermique est intéressante en termes de protection de l’environnement, de confort et d’économies financières.

Plus d’économies d’énergie

L’isolation vous permet de réduire les déperditions à travers les parois. Les besoins en chauffage sont diminués et votre facture allégée. En été, l’isolation fait barrière à la chaleur et au rayonnement solaire extérieur.

  • Où part votre énergie, et donc votre argent ?

La réduction des consommations d’énergie pour le chauffage et / ou la climatisation entraîne immédiatement une réduction de votre facture.

Schéma des déperditions d'une maison
  • Plus de confort et d’espace

Les parois non isolées, comme les murs et les fenêtres, sont froides par « contact » avec l’air extérieur et provoquent des sensations d’inconfort (de façon similaire, les parois non isolées sont chaudes pendant la saison estivale). Une bonne isolation supprime cet « effet paroi froide » en hiver. Les espaces à proximité des parois deviennent ainsi « utilisables ». Enfin, l’isolation thermique permet souvent d’améliorer l’isolation acoustique. À température égale, une maison ou un appartement isolé offre un plus grand confort.

Une maison bien isolée vieillit mieux et nécessite moins de travaux d’entretien. En effet, l’isolation, avec une ventilation efficace, supprime les risques de condensation qui causent souvent de nombreux désordres (peinture, huisserie…). De plus, elle offre un meilleur confort et une meilleure qualité de vie.

Les maisons sont inégales devant l’isolation

  • Le cas des maisons anciennes

Pour les constructions antérieures à 1974, aucune obligation d’isoler n’était imposée. Il en résulte que ces maisons étaient rarement isolées à la construction. Pour réaliser l’isolation des maisons anciennes, un diagnostic au cas par cas est absolument nécessaire pour choisir la solution d’isolation la plus appropriée. Elle tiendra compte de la nature des parois (maison à ossature bois, colombages, murs à remplissage, toiture en chaume). L’isolation thermique ne doit pas entraîner de désordres ni de dégradation des parois, dus à un choix d’isolation inadaptée. Une bonne isolation va de pair avec une bonne ventilation.

  • La réglementation thermique des bâtiments neufs (RT 2005)

Depuis 1974, une réglementation thermique est applicable à tous les bâtiments neufs. Une nouvelle réglementation est applicable à partir du 1er septembre 2006. Ces réglementations successives visent à réduire au-delà de 50 % les consommations d’énergie des logements neufs.

Les bonnes questions à poser avant d’isoler

 

  • Une isolation doit toujours être associée à une ventilation bien réalisée qui peut être naturelle ou assistée mécaniquement (ventilation mécanique contrôlée  (VMC) hygroréglable, double flux…).
  • Une isolation ne doit jamais être exécutée sur une paroi présentant des signes d’humidité.

    Les causes d’humidité sont multiples. Seul un professionnel peut établir un diagnostic qui identifiera les parties d’ouvrage nécessitant un traitement avant d’être isolées.

  • La barrière isolante peut être rompue, créant des ponts thermiques.

Ces derniers se situent généralement aux points de jonction des différentes parties de la construction : nez de planchers, linteaux à la périphérie des ouvertures, nez de refends ou de cloisons en cas d’isolation par l’intérieur, etc. L’isolation doit être bien conçue et réalisée de façon à minimiser les effets de ces ponts thermiques.

Barrière isolante

  • L’isolation est envisageable sur tous les éléments de construction de votre maison, comme le montre le schéma ci-dessous.
Schéma de l'isolation d'une maison

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)

Depuis novembre 2006, les bâtiments (maisons individuelles, appartements, commerces…) mis en vente doivent disposer d’un « diagnostic de performance énergétique ». Les bâtiments mis en location seront concernés ultérieurement. Le DPE permet de connaître la consommation estimée pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire, la climatisation et la ventilation ainsi que les émissions de gaz à effet de serre liées à cette consommation.

Toutes ces données seront indiquées sur l’étiquette énergie logement (similaire à celle de l’électroménager), répartie en sept classes de A à G. Le DPE comprend également des recommandations et conseils visant à améliorer la performance énergétique.

Pourquoi un diagnostic de performance énergétique ?

Pour informer le futur acquéreur de la consommation estimée du bâtiment (logement, commerce…), afin qu’il puisse comparer avec d’autres bâtiments de la même catégorie, et surtout pour inciter à effectuer des travaux d’économies d’énergie et contribuer ainsi à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Performances énergétiques

En résumé

  • L’isolation thermique est un moyen efficace pour diminuer la facture de chauffage et accroître le confort de la maison.
  • Il existe des produits d’isolation adaptés à chaque situation : pour les murs, les planchers ou les plafonds, pour les fenêtres, pour l’intérieur ou l’extérieur. Des solutions techniques diversifiées permettent de traiter chaque cas avec efficacité.
  • Les travaux d’isolation thermique peuvent donner droit à des aides financières, accessibles aux propriétaires ou aux locataires, qui permettent d’alléger sensiblement les dépenses, il est notamment possible de profiter d'une prime isolation.

Demande de devis gratuits